18 octobre 2021

Formation au compostage urbain à Ouled fayet

Formation au compostage urbain à Ouled fayet

 
Chaque jour, on passe devant des décharges de poubelles, dont la moitié est constituée de déchets organiques de cuisine. Le plus souvent, ces déchets se mettent à couler et empester d’odeur de putréfaction ! une horreur pour tout le monde, sauf pour l’agroécologiste qui y voit là une source de richesse inestimable, de l’or noir en quelque sorte ! Encore faudrait-il savoir le transformer en compost !?
 
C’est quoi le compost ?
C’est un terreau issu de la décomposition et dégradation de la matière organique, qui sent bon le sous-bois. Il est riche en éléments nutritifs pour la terre et les plantes.
Il y a deux types de dégradation de la matière organique :

  • A froid : entrepôt de déchets en tas, qui vont subir une dégradation anaérobie lente
  • A chaud : dégradation aérobie rapide et plus efficace. C’est cette méthode que nous privilégions.

 
Pourquoi composter ?
ça permet de trier ses déchets ménagers, de ne pas jeter d’aliment fermentescible qui risque de couler, de sentir mauvais et en plus d’obtenir un engrais naturel pour nos pots de balcon, nos terrasses ou notre jardin.
L’odeur est un critère de qualité. La couleur brune et la consistance grumeleuse est un aussi un critère de qualité.
 
 
Faire son compost : Assembler matières humides azotées (feuillage vert, épluchures…) et sèches carbonées (papier journal, papier-mouchoirs, feuilles sèches, paille…)
C’est l’équilibre entre ces 2 composantes qui fait une bonne décomposition et un bon compost
De quel matériel a-t-on besoin ?
une poubelle avec couvercle + un bac à compost (auto-constructible) + une binette + un tamis (facultatif) + un ciseau (facultatif)
Ce qu’il faut mettre dans le bac :
déchets organiques décomposables, à recouvrir avec paille et humidifier juste ce qu’il faut.

  • Couper en petits morceaux tout ce qui peut être grossier, pour faciliter sa dégradation
  • Mélanger superficiellement à chaque nouvel apport, pour faciliter la décomposition
  • Ajouter de temps à autre du fumier, ou de l’hortie (elharraga en arabe !)
  • Recouvrir le tout, pas avec bache en plastique, il faut que ça respire !

Ce qu’il ne faut pas mettre : aluminium, plastique, produits carnés
Entretien du bac : tous les 10 jours, aérer le contenu du bac.

  • Si trop sec à humidifier.
  • Si trop humide à mauvaises odeurs, moucherons à ajouter du sec

Au bout d’1 mois, transvaser dans 2ème bac : et garder un peu de levain dans le premier bac
Temps de maturation : 3 à 6 mois
Jardin / utilisation du compost : terreau ou tourba, qui apporte non seulement les minéraux nécessaires, mais aide à garder l’humidité du sol (moins d’arrosage). Les plantes qui vivent dans un milieu riche en matière organique résistent mieux aux maladies.
Répartir en surface 3 à 5 kgs/m2 de compost, pour maintenir la fraicheur du sol. En légère profondeur, mettre jusqu’à 8 kgs/m2 Ça ne sert à rien d’enterrer à plus de 15 cms de profondeur.
 
La prochaine session aura lieu en novembre 2014, à Ouled Fayet (Alger, banlieue ouest).

S’inscrire par email : contact@agroecologie-algerie.org

 
Pour aller à la cité des Oliviers
 
 

Noter le compost mûr de 4 mois, qui a une odeur de foret! C'est pourtant la décomposition aérobie d'épluchures de cuisine!
Noter le compost mûr de 4 mois, qui a une odeur de foret! C’est pourtant la décomposition aérobie d’épluchures de cuisine!

 

Les enfants en train de tamiser le compost, avant de l'utiliser pour enrichir la terre
Les enfants en train de tamiser le compost, avant de l’utiliser pour enrichir la terre
" ll faut aérer le compost tous les 15 jours..."
 » ll faut aérer le compost tous les 15 jours… »

3 thoughts on “Formation au compostage urbain à Ouled fayet

  1. Bonjour,
    Il est très agréable de voir ces initiatives de recyclage des déchets organiques ménagers pour en faire du compost.
    Cela présente de nombreux avantages.
    Bravo pour l’initiative de ces formations.
    N’hésitez pas à mettre en ligne des vidéos.
    Partisan convaincu de cette méthode (le climat méditerranéen et semi-aride nécessite des apports réguliers de terreau) je ne peux qu’exprimer une grande reconnaissance pour ce que vous faites.
    Modestement, au niveau de notre site « Agriculture Algérie », nous ne manquerons pas de rendre compte de vos initiatives.
    Cordialement.
    Djamel BELAID
    djam.bel@voila.fr

  2. This is really attentiongrabbing, You’re a very professional blogger. I have joined your rss feed and sit up for in search of extra of your fantastic post. Also, I have shared your site in my social networks! aebdfbddccdedddg

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *