24 octobre 2021

Historique

Tout a commencé en 2013 par quelques initiatives remarquées, une conférence tedx Chrea, un Séminaire « Manger Bio, entre tradition et modernité » à Djanatu alarif de Mostaganem, et une Exposition de produits de terroir chez Dar Lahlou, initiatives individuelles qui ont rapidement débouché sur la création officielle de l’association Torba, qui compte aujourd’hui plus de 250 adhérents, qui s’intéressent à plusieurs projets liés (1) à la solidarité paysanne et (2) aux jardins partagés en milieu péri-urbain.

Lire l’article « Manger «bio» en Algérie entre tradition et modernité »

Lire l’article YENNAYER: Exposition-vente de produits de terroir

1. Solidarité paysanne : le Collectif a commencé par contacter Ammi Rachid, père d’une famille paysanne située en marge du Parc National de Chréa, dans un site quasi-paradisiaque ! Cette famille nous livre chaque semaine sa production de légumes, ses nombreux fruits d’un verger diversifié, son huile d’olive, son lait et dérivés (vaches et chèvres locales), son poulet et œufs fermiers, son pain d’orge et de blé. Torba participe pleinement aux activités de la ferme, par des coups de main à la récolte, aide à la construction et des petites contributions financières, en co-investissant dans l’achat d’arbres fruitiers, matériel de goutte à goutte ou matériaux de construction du poulailler (palettes en bois) et prochainement d’un gite rural.

2. En milieu péri-urbain : dans une Cité urbaine à Ouled fayet, le projet a commencé par le tri des déchets ménagers. Des voisins se sont joint à l’activité avec leurs enfants pour fabriquer du compost, jardiner dans des bacs, jusqu’à organiser des formations bénévoles sur le jardinage urbain, y compris dans les écoles. Très vite, avec le manque d’espace, le Collectif, constitué en association, s’est étendu en milieu périurbain pour défricher des parcelles de terre en marge d’un verger que nous avons dénommé Djnan Salim (qui signifie «Jardin Sain»). C’est une expérience organisée de jardins potagers partagés, pour cultiver ensemble notre santé. C’est aussi un lieu de découverte et de formation à la pour aller ensuite vers l’autonomie alimentaire, énergétique et financière.