24 octobre 2021

Formation Agroécologie et élevage

Formation Agroécologie et élevage

خلال 4 أيام ، من المقرر إجراء تدريب عملي في مجال « الزراعة الطبيعية بما فيها تربية الدجاج الريفي » في الفترة التي يسمح بها الوباء و باتخاد كافة التدابير اللازمة
A compter de septembre 2021, SI LES CONDITIONS LIEES AU COVID19 LE PERMETTENT
Durant 4 jours, une formation pratico-pratique sur « l’agroécologie à la ferme y compris l’élevage du poulet fermier en autonomie » est prévue prochainement, sous conditions de mesures de protection sanitaire.
Pour s’inscrire, écrire à formationstorba@gmail.com
en précisant quelles sont les parties du Programme qui vous intéressent + vos coordonnées
ورشة في الزراعة الطبيعية و تربية الدواجن المحلية، للإكتفاء الذاتي
تهدف جمعية تربة إلى استهلاك منتجات طبيعية و صحية، والتقدم تدريجيًا نحو الإكتفاء الغذائي الذاتي.
ولهذا فإن برنامج الورشة يبدأ بمبادئ الزراعة الطبيعية بما فيها :
1. التربة الحية
2. التنوع الزراعي بما فيه النباتي و الشجري و الحيواني
3. البذور و السلالات الريفية
4. إدارة و تخزين المياه
5. تربية الحيونات و بالأخص الدواجن التي تأخذ بعين الاعتبار المزرعة بأكملها
Au Programme
Principes de l’agroécologie dans la ferme
1. la terre vivante
2. La Biodiversité
3. Les semences locales
4. La gestion de l’eau
5. Les animaux d’élevage, cas particulier pour l’aviculture fermière
Les 2 premiers jours consacrés à la terre vivante, l’arbre, gestion de l’eau
et 2 jours consacrés à l’élevage fermier
En autonomie veut dire qu’il s’agit de diminuer les intrants venant de l’extérieur de la ferme, à commencer par les souches avicoles (locales et produites sur place دجاج عرب أو دجاج محلي أو بلدي) et la nourriture qui constitue plus de 70% des charges d’un élevage. Ce qui revient à cultiver ses céréales (orge, blé, triticale…) et légumineuses (pois fourrager, luzerne, trèfle, lupin, tourteaux…) et élever sur un parcours varié à raison d’au plus une poule/4 m2, mais si il ya a plus d’espace c’est encore mieux !
IMG_20171114_170253 - Copie
Cette formation permettra aux acteurs de Torba d’accompagner les AMAP qui produisent actuellement du poulet fermier et des oeufs, de susciter des porteurs de projets et de former les particuliers à élever quelques poules dans leur jardin, en totale autonomie !
IMG_20171122_172442
COMPTE RENDU DE HERVE RICCA(en 2018), éleveur et animateur de la formation « Volaille en Agroécologie »
Formation théorique et pratique pour un groupe, d’une quinzaine de personnes, constitué des membres du collectif TORBA mais aussi d’étudiants vétérinaires de l’école véto de Blida, d’un agent du parc national de Chréa, d’un stagiaire du CIARA et de paysans.
La formation a eu lieu pour deux journées à Alger et pour deux journées dans une ferme près de Bouinane dans le parc du Chréa. Merci à Rachid et à sa famille qui nous ont reçu chez eux tel des princes ! Un poulailler auto-construit sous forme d’un chantier participatif avec des matériaux locaux, roseaux, branches d’arbres, planches… a permis le démarrage de 200 poussins dans une poussinière aménagée dans le bâtiment. Nous avons longuement débattu de la nécessité du parcours(parcours sous les oliviers chez Rachid) pour l’alimentation autonome et le bien-être des volailles mais aussi des zones à risques sanitaires et parasitaires à proximité des trappes de sortie du bâtiment. Une approche économique a soulevé le problème essentiel de tout élevage de volaille : le coût de l’alimentation.
La poule pondeuse et le poulet en croissance sont de véritables recycleurs.
Il ne faut pas perdre de vue ce préalable sinon les céréales et les protéagineux distribués aux animaux se substituent complétement à l’alimentation humaine. L’accent est donc à mettre sur le recyclage de la nourriture non consommée par les foyers, les restaurants, les écoles etc…Une attention toute particulière est à porter sur le pain, source intéressante d’amidon (énergie). Sec, il pourrait être collecté facilement au niveau d’un quartier et concassé en une sorte de chapelure plus facile à transporter pour être acheminé vers les élevages. Reste l’élément « protéine » à trouver ? C’est l’élément souvent manquant mais indispensable de la nourriture quotidienne d’une volaille? Le parcours enherbé et arboré, riche de vers et d’insectes sera la source première de ces indispensables protéines. Il serait aussi intéressant de fouiller du côté des industriels du secteur des pois chiche, lentilles ou autres protéagineux qui pourraient vendre des sous-produits non destinés aux hommes (brisures, petits calibres…). A chercher aussi du côté de la culture de luzerne ou autres légumineuses fourragères qui, pâturées par les volailles, sont une source modeste mais non négligeable de protéines.
La recherche de poussins rustiques, issues de races locales serait aussi à envisager.
Actuellement l’AMAP d’Alger c’est 40 paniers et une liste d’attente de plus de 200 personnes sans trop de communication médiatique. Un tel constat montre le dynamisme du collectif porteur des valeurs de l’agroécologie et la demande des consommateurs. Comment trouver le bon rythme de progression entre producteurs et consommateurs qui soit sage et solide ? Un travail important de sensibilisation, d’information et de formation est à réaliser en direction du monde rural Algérien mais aussi des urbains. La démarche agroécologique initiée par TORBA lie le rural et l’urbain et c’est ce en quoi elle mérite un grand intérêt et un encouragement !!
IMG_20180308_151122 - Copie
La réussite du démarrage du poussin est primordiale. Veiller à l’épaisseur de la litière, la propreté de l’eau, la chaleur qui doit démarrer uniformément à 35°C pour décroitre les semaines suivantes. Dans le batiment d’élevage traditionnel (photo plus bas), il doit être possible de lire son journal à même le sol sans aucune gêne (odeur, humidité, courant d’air, chaleur ambiante) !
A partir de 3 semaines, le poulet peut sortir par beau temps sur le parcours en plein air, qui a été préalablement semé de différentes herbes de paturage (orge, triticale, feverolle, luzerne, trèfle, lupin…). Le poulet doit y trouver un abri tous les 15 mètres (un arbre, ou une haie)…

16 thoughts on “Formation Agroécologie et élevage

  1. Bonjour,
    Comment faire pour participer à la formation? Aussi avez-vous prévus d’autres sessions?
    Merci pour tout vos travaux et réalisations.

  2. Bonjour
    Intéressée par la permaculture et l’elevage de tout type .j aimerai recevoir des formations contre paiement ou travail sur champs
    Merci de me repondre

    1. Marhaba, c’est ce qu’on appelle le wwoofing, ou Touiza dans notre jargon populaire!
      Appelez nous (vous avez nos numeros telephoniques sur Contact )

  3. je suis ingénieur d’affaire spécialité marketing et auteur de livre «l’élevage biologique de poulet de chair», son contenu relevé d’une recherche académique sur le marche avicole en 2001, qui se résulte par un nouveau procédé d’élevage biologique de poulet de chair, afin d’avoir une bonne qualité de viande blanche, riche en élément nutritif et produite avec un coût bas, et prix accessible à la classe sociale démuni. que j’ai Edité par l’éditeur « Editions universitaires européennes, Sarrebruck, en Allemagne », voir le site web : Morebooks.fr;
    aujourd’hui je cherche de financement pour mon projet.

  4. Bonjour, j’aimerais plus d’informations sur la formation. Comment s’inscrire? Coût de la formation? Svp
    Merci beaucoup

  5. Bonsoir.
    Merci de me communiquer par mail les programme de la prochaine formation et et le coût afin de m’inscrire.
    Cordialement.
    Mr Kerrouche

  6. Je suis technicien en agriculture,j’etais ACVA (agent communale de vulgarisation agricole) jusqu’a juillet 2018.j’ai demissionné pour me consacrer pleinement à mon projet de réalisation d’une unité d’elevage poulets fermiers sur mon exploitation située à akfadou bejaia en zone de montagne où j’y habite en ce moment.je voudrais etablir mon reseau de clients avec possibilité de livraison.c’est un systéme de vente direct qui nous permet d’etre lié avec nos client par une relation de confiance.

    1. Marhaba !
      Ecrivez nous (email) ou appelez nous et on tâchera de trouver un moyen de promouvoir le cycle court
      Voir notre page Contacts

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *