18 octobre 2021

Une 2ème AMAP se met en place !

Devant le nombre croissant de personnes voulant souscrire à l’expérience de l’AMAP de Torba et qui séduit de nombreux consommateurs épris de produits bio, se sont inscrits en masse dans une liste d’attente, qui ne cesse de s’allonger.
Les membres Torba se sont mis à la recherche d’autres agriculteurs capables de fournir des fruits et légumes, en respectant un cahier des charges proche de l’agriculture biologique, n’utilisant donc pas de produits chimiques (engrais ou pesticides…).
Un des amis de la 1ère Amap, passionné d’agriculture qui après avoir fait l’acquisition d’un terrain agricole de 6 hectares dans la wilaya de Ain Defla en 2010 avait crée une petite exploitation. il a commencé par la culture céréalière, puis l’arboriculture en plantant des oliviers et des pruniers et a bien voulu se lancer dans la culture maraichère pour le Collectif Torba, en s’engageant à fournir une trentaine de couffins hebdomadaires!
L’aventure continue, en souhaitant que ce mode de commercialisation en circuit court, sans intermédiaire soit de plus en plus connu et pratiqué !
Notez que les producteurs intéressés par le concept Amap peuvent nous écrire à : amapalger@gmail.com Pour avoir le cahier des charge soit la charte.
Engagements de l’amapien :
1/ L’amapien doit s’acquitter d’une souscription qui va représenter la somme moyenne de son panier sur la saison (6000 Da) payable en 1 ou 2 fois, la somme de 1000 dinars est prélevée pour le collectif Torba sur chaque saison (2 saisons par an) pour soutenir les frais de fonctionnement de l’Amap.
2/ il doit adhérer aux valeurs et principes de l’Amap par la signature d’un contrat le liant au producteur.
3/ il doit venir récupérer régulièrement son panier au jour et heure fixés par l’Amap ou éventuellement se faire représenter.
4/ il doit prévenir en cas d’absence. En cas d’absence non justifiée le jour de la distribution, le panier de l’amapien absent est redistribué entre les bénévoles ayant participé à la distribution.
5/ Tout amapien doit assurer une distribution, préparation des paniers et leur distribution suivant un calendrier préétabli, en moyenne une fois par mois. Ce tour se fait par roulement, la régularité est fonction du nombre d’amapiens.
6/ Des visites de la ferme seront organisées pour plus de proximité avec le producteur pour parler des actions de volontariat a engager.
7/ Communiquer en toute liberté sa satisfaction, ses questions et ses insatisfactions auprès du responsable de la commission ou d’un autre membre de la commission Amap pour d’éventuelles améliorations ou explications.
8/ Assister à la réunion de fin de saison en cas de renouvellement de la souscription.

4 thoughts on “Une 2ème AMAP se met en place !

  1. Comme c’est complet, il faudra nous aider à monter une 3ème Amap, en trouvant tout d’abord un paysan qui accepte de cultiver selon les règles ancestrales de l’agroécologie !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *